Comment éviter le burn out en 2021 : la recette du patron de Twitter
retour au blog
Comment éviter le burn out en 2021 : la recette du patron de Twitter

Comment éviter le burn out en 2021 : la recette du patron de Twitter

Vous bossez 20h par jour comme Elon Musk en vous disant que c’est la seule façon de réussir, quitte à frôler le burn out ou l’épuisement émotionnel ? Vous avez tout faux. En tout cas selon Jack Dorsey, le fondateur de Twitter. Dans un enregistrement récent pour le podcast américain The Boardroom - Out of Office, Dorsey casse le mythe de l’entrepreneur et du succès à l’américaine : « bosser comme un dingue pour réussir ? bullshit. » Selon le millionnaire de 43 ans, son succès n’est pas dû à des heures passées devant l’écran à se tuer à la tâche. Mais à une capacité à la « conscience de soi » (« self-awareness » dans son interview – en anglais). Explications.

Stress chronique, stress au travail, épuisement émotionnel, burn out : pour Dorsey, l’enjeu n’est pas de bosser longtemps et beaucoup, avec le risque de craquer, mais de bosser intensément. Moins mais mieux. Du qualitatif et pas du quantitatif. Avec une règle d’or selon Dorsey : de l’organisation ! Car le talent de Dorsey, tel qu’il le dit lui-même, ce n'est pas d'être un génie de la productivité, c’est d’être hyper organisé pour maximiser son temps d’attention et de concentration.

Un bourreau d’organisation certes, mais pas un obsessionnel non plus. Il s’explique : « les gens ont tendance à être rigides sur leurs horaires de travail. Cette rigidité n’est pas favorable à un état d’esprit d’ouverture, un état de self-awareness ». C’est selon lui cette « conscience de soi » qui lui a permis de devenir celui qu’il est aujourd’hui : le patron de l’une des grandes sociétés de la Silicon Valley. Le tout sans jamais aucun stress au travail.

Et c’est là où le cocktail de Dorsey est assez unique : il est un pro de l’organisation au point de s’organiser des moments de « conscience de soi » dans son agenda. Car sans surprise, Dorsey est un grand pratiquant de méditation pleine conscience. Il utilise cette technique pour développer la conscience de ses habitudes et de ses routines de pensée, pour mieux les déjouer, et renforcer sa capacité à innover. Son secret se résume donc ainsi : planifier des moments de liberté pour la conscience de soi, l’observation de soi, la pleine conscience de ses pensées.

Pour le reste, à chacun son truc : Dorsey boit du café au réveil, marche quelques kilomètres pour aller au bureau (1h30 quand même !), et écoute au passage un podcast ou deux, ou un audiobook (: et un texte lu par un text-to-speech a-t-on envie de lui dire ?). Histoire d’apprendre quelque chose de nouveau chaque jour, comme il l’explique lui-même dans son podcast. « Je calme ma tête et mes pensées avec la méditation, je fais un exercice physique avec la marche, et j’apprends grâce aux podcasts. Le tout AVANT que ma journée de travail commence ».

Le reste de la journée, Dorsey le passe à éviter les distractions. « On peut rendre le temps plastique si on arrive à travailler sa concentration. Quand j’arrive être vraiment efficace, une heure écoulée à bosser me semble en être trois lorsque je suis distrait… ».

Voilà le secret de l’efficacité sans burn-out : la capacité à la concentration pas mal d’organisation avec des plages de méditation une routine d’apprentissage et d’oxygénation matinale. Le tout en restant souple quant aux horaires !

Il n’y a plus qu’à.

En poursuivant votre nagivation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'infos dans notre politique de confidentialité.

ok