Lifelong Learner Series : Giulia Locatelli
retour au blog
Changer de carrière et apprendre sur le pouce avec Giulia Locatelli

Lifelong Learner Series : Giulia Locatelli

Changer de carrière et apprendre sur le pouce avec Giulia Locatelli, cofondatrice de Daryus.

Après des années passées à travailler dans l’une des agences de publicité les plus créatives et les plus compétentes au monde (BETC), Giulia a changé de carrière pour devenir entrepreneure en fondant Daryus, aux côtés d’Isabelle-Postel-Vinay.
Daryus est un SaaS de gestion de contenu qui compte déjà Monoprix et Yves Delorme comme clients depuis sa création en 2019.

Sa mission est de permettre aux collaborateurs de se concentrer sur des tâches à valeurs ajoutées (ce pour quoi ils ont été initialement embauchés) plutôt que sur des tâches chronophages (chercher un doc, le vérifier, le reformater et l’envoyer), sans valeur ajoutée qui peuvent être fluidifiées et accélérées grâce à la technologie.

Giulia nous en dit plus sur son parcours d’apprentissage :

Parlez-nous de votre cheminement de carrière et de la façon dont vous avez fini par devenir entrepreneur.

Avant de me lancer j'ai travaillé 6 ans en agence de publicité et j’avais déjà eu des envies d’entreprendre.
Je ne cessais de proposer des innovations qui me faisaient sortir du cadre du brief initial (une machine Nespresso pour du lait infantile ou une plateforme pour fluidifier les process entre une marque luxe et sa licence parfum…). J’ai même fini par travailler les prémices d'une structure dans l’art contemporain en parallèle de mon travail en agence.

Au bout d’un moment, j’ai commencé à me poser des questions sur la direction que je souhaitais prendre. J’ai eu l'opportunité de rejoindre la structure de ma mère, mais il était important pour moi que j’impose quelques conditions. Je voulais trouver du sens dans ce que je faisais. Dans ce que j’allais créer. Après avoir travaillé aux côtés d’un certain nombre de marques, je me suis rendue compte que certaines problématiques étaient communes à tous les secteurs et qu’il fallait trouver une solution pour pallier tout cela. Nous avons fait pivoter la technologie initiale de la société de ma mère. Et c’est là qu’est né Daryus.

Quelle était la partie la plus difficile ?

Lorsque l’on arrive en rendez-vous client avec l’étiquette d’une grande agence de publicité, réputée pour la qualité de ses prestations et l’efficacité de ses collaborateurs, la crédibilité n’est pas à prouver et l’attention est accordée. Quand on est inconnu, il faut tout construire. Notamment sa crédibilité.

Quel est le meilleur conseil que quelqu'un ait pu vous donner ?

Deux phrases clefs : « On apprend en tombant » et « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

Le premier conseil est celui qui m’a aidé à me jeter à l’eau et qui m’empêche de rester trop longtemps dans une zone de confort.
La peur de l’échec a été très inhibitrice pour moi, jusqu’à ce que je comprenne que sans échec il ne peut y avoir de réussite. Alors ce conseil me pousse à persévérer et à me dépasser.
Pour l’appliquer, dès que quelque chose me fait peur ou que je suis dans le rejet, je fonce.

Le deuxième conseil c’est pour me rappeler l’importance de bien s’entourer et de donner tout son sens au mot « équipe ».
Un ensemble de gens qui sont ensemble pour atteindre un objectif commun, clair et irréfutable qu'ils ont participé à définir.
Pour l’appliquer, j’essaie d'inspirer un état d’esprit collaboratif où chacun peut s’exprimer sur tous les sujets, où chacun est responsable de ses sujets.

Quelle est votre source d'inspiration au quotidien ?

J’en ai beaucoup ! En ce moment je dirai les fondateurs inspirants comme Jean-Charles Samuelian le co-fondateur d’Alan, les entrepreneurs bien rodés comme Ben Horowitz, ou bien ceux qui sortent des sentiers battus comme Tim Ferris. Sans oublier les businesswomen comme Arianna Huffington mais aussi celles qui sont bien ancrées dans ma génération, comme Kim Kardashian. Elle peut être raillée mais je pense que ceux qui se moquent sont bien loin d’imaginer sa force de travail et la profitabilité de son business.

La personne avec qui vous avez le plus appris (tant professionnellement que personnellement) ?

J’ai eu la chance d’avoir d'incroyables supérieures chez BETC, c’est trop difficile d’en choisir une !
Nathalie Jacquier qui m’a mis le pied à l'étrier, Marielle Durandet et Marina Zuber qui m’ont toujours soutenue et challengée, Dominique Vérot et Brune Buonomano qui m’ont appris à me dépasser.

Et je dirai mon associée et maman Isabelle Postel-Vinay qui m’apprend tous les jours ce qu’implique la gestion d’une entreprise et qui m’aide à prendre de la hauteur quand j’ai trop le nez dans le guidon.

Quels sont vos rituels, vos maximes de vie ?

Je commence mes journées avec 2h de deep learning (un livre ou une formation).

Ma maxime de vie est une citation de René Char : impose ta chance, serre ton bonheur, et va vers ton risque.

Quels sont vos podcasts préférés ?

Beaucoup de podcast liés à l'entreprenariat !
GrowthMakers, Generation Do It Yourself, Pretty Big Deal with Ashley Graham, Generation XX, Radio Château pendant le confinement, et Traçable parce que c’est mon podcast ;) (la conception pas la voix, je travaille avec des journalistes professionnels).

De quelles manières intégrez-vous l'apprentissage dans votre vie ?

J’essaie de me former constamment pour améliorer les skills liées à mon secteur d’activité et aux besoins de mon entreprise (UX design, sales, growth…). Pour résumer, quand je ne peux pas me permettre de recruter et que je dois le faire, je me forme, et quand je dois recruter dans un domaine, j’essaie de me former un minimum pour être en mesure de recruter correctement.

Une chose que vous avez appris au cours de votre vie et qui vous a le plus surprise ?

A vouloir trop travailler on perd en efficacité.

Le dernier livre que vous avez lu ?

The Hard Thing About Hard Things de Ben Horowitz.

Vos mots inspirants préférés ?

Résilience, Audace, et Ruse.

En poursuivant votre nagivation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'infos dans notre politique de confidentialité.

ok