Un sommeil réparateur : votre arme de productivité n°1 - Blog
retour au blog
Image réveil et tasse de café sommeil et productivité

Un sommeil réparateur : votre arme de productivité n°1

Du sommeil, tout le monde en manque, en tout cas au moins 45% de la population selon Santé Publique France. Pas assez de temps, pas assez de calme (intérieur) pour s’endormir.
A tel point que la SleepTech’ est devenue un gros business - 32 Milliards de dollars prévus en 2026. Car c’est important votre temps de sommeil, c’est important un bon dodo. C’est même votre meilleur outil de productivité !


Jeff himself a sa théorie sur le temps de sommeil


Jeff Bezos, PDG d'Amazon
Jeff Bezos, PDG d'Amazon

Et normalement, un bon gros dodo, ça devrait vous coûter zéro…

Voire même vous rapporte. Prenez l'exemple de Jeff Bezos : si on en croit le patron d’Amazon, une bonne nuit de sommeil est la meilleure arme de productivité. 8 heures par nuit. Non négociable.

A tel point que c’est devenu pour lui une discipline essentielle pour avoir l’esprit clair quand il droit prendre des décisions importantes. "C'est une priorité", confie-t-il dans cet article. "Je pense mieux. J'ai plus d'énergie. Mon humeur est meilleure." Et Jeff de conclure que s'il est payé pour prendre des bonnes décisions, alors il est payé aussi pour dormir ce qu'il faut pour les prendre.

Logique.


Le cercle vicieux de ceux qui se couchent tard


Les scientifiques américains appellent ça le « serial mediation effect »: c'est ce qui vous arrive quand vous retardez l'heure de vous mettre au lit : un effet boule de neige qui vous mène à l'épuisement, découvert récemment et décrit dans une étude parue dans Personality and Individual Differences qu’on a déjà citée ici. (Comment vaincre la procrastination)

En clair : plus vous manquez de sommeil, plus vous trainez du pied pendant la journée. Avec une grosse tendance à ne rien faire, à glandouiller. Avec le soir venu, un effet de «bed procrastination» : vous retardez l’heure du coucher. Parce que soudainement, vous êtes pris d’une frénésie d’action : la journée va se terminer, vous n’avez pas fait grand-chose, vous voulez rattraper le temps perdu, profiter un peu, vivre quoi. Alors vous vous lancer dans une série de séries, ou vous sortez. Puis vous êtes fatigué le lendemain, vous traînez encore, vous retardez le coucher, etc. Le cercle vicieux est lancé...
Cet article du PsyPost vous explique en long et en large comment éviter de tomber dans le piège. A écouter ici en anglais.


Forcément, avec le confinement, c’est pire.


C’est ce que montre une étude de l’Institut National du sommeil et de la vigilance : 17% des Français souffrent d'une grande fatigue, ainsi que d'une santé psychologique altérée pour plus d'un 1/3 d'entre eux. Et lors du premier confinement, c’était 70% qui se plaignaient de trouble du sommeil !

La solution pour un sommeil réparateur et régulier ? Se lever tous les jours à la même heure, manger à heure fixe, s'exposer à la lumière, éviter les écrans deux heures avant l'heure du coucher. C'est toute une "éducation au sommeil" qu'il faut reprendre au début, si on en croit les spécialistes...
On vous recommande l’écoute de cet article du Figaro. Qui fait le point sur le sujet.

***

elocance, c’est votre super pouvoir audio. Vous n’avez pas le temps de lire des contenus importants pendant la journée - articles d'actualité, newsletters, emails, documents...?
Stockez-les dans l’app puis écoutez-les dès que vous avez 5 min. Comme un podcast personnalisé.

En poursuivant votre nagivation sur le site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'infos dans notre politique de confidentialité.

ok